Rechercher
  • Florence Bittoun

5 conseils pour faire les bons choix dans sa vie et ses relations

Dernière mise à jour : il y a 21 heures



Vous êtes-vous déjà retrouvé·e face à un dilemme dans l'une de vos relations ?


Par exemple : "Est-ce que je le/la quitte, ou je nous laisse une dernière chance ?" ; "Je lui dis ses quatre vérités, ou je prends sur moi ?" ; "J'accepte de répondre à sa demande, ou je refuse ?" ; "Qui choisir entre ces deux personnes ?"...


Plus l'enjeu est grand, plus vous pouvez rencontrer des difficultés pour prendre une décision. Pourquoi ? Parce que choisir revient d'une certaine manière à renoncer à d'autres possibilités.


C'est d'ailleurs le thème central du film Mr. Nobody de Jaco van Dormael, que j'aime beaucoup. Comme vous pouvez le voir sur les trois images ci-dessous, Nemo, le personnage principal, ne cesse d'être confronté à des choix plus ou moins difficiles pour lui :



Ce film présente la vie comme une succession de choix, chacun étant un carrefour plus ou moins important pour notre futur. C'est, je trouve, une belle façon de nous rappeler que notre avenir se construit dans le présent :).


Un autre facteur peut compliquer la prise de décision : face à un enjeu important, nous nous mettons une pression immense pour prendre la bonne décision, car nous avons la fâcheuse tendance à exagérer (certes inconsciemment) les risques et les conséquences négatives d'un mauvais choix.


Mais choisir n'est-il pas le plus grand pouvoir que nous ayons dans la vie, c'est-à-dire celui d'exercer notre libre-arbitre ? La liberté, c'est aussi en effet la capacité de pouvoir choisir. On dit d'ailleurs que le véritable choix ne s'opère qu'à partir de trois possibilités, car deux options sont plutôt considérées comme un dilemme.


Bien sûr, avant de faire un choix, la sagesse populaire invite à "peser le pour et le contre" et à identifier toutes les conséquences pour nous et notre entourage. Parfois c'est possible, et parfois ça ne l'est pas, tout simplement parce que notre mental n'est capable d'appréhender que ce qu'il connaît déjà. Si vous êtes face à une situation inédite, il est probable que les scénarios qui se jouent dans votre esprit soient limités par rapport à tout le champ des possibles.


Ce qu'il faut savoir pour faire retomber la pression générée par un choix difficile, c'est qu'en vérité il n'y a pas de mauvais choix : il n'y a que des expériences.



Je reconnais volontiers qu'il y a des expériences dont nous préférerions nous passer. Surtout si elles touchent aux relations humaines, car elles impliquent alors d'autres personnes et les dommages collatéraux peuvent être douloureux, même s'il faut pour cela faire une croix sur de précieuses leçons.


Mais je n'écrirais pas cet article si nous n'avions pas de clés pour prendre notre vie en main !


J'ai donc une bonne nouvelle pour vous : faire des choix, ça s'apprend ! J'ai d'ailleurs réalisé une vidéo en partenariat avec la plateforme Yunikon Education sur le sujet :



Résumé de la vidéo : comment faire les bons choix ?

  1. Identifiez vos objectifs pour avoir une ligne de mire : un objectif bien défini est SMARTEF, c'est-à-dire spécifique, mesurable, atteignable, réaliste, limité dans le temps, écologique pour vous et vos proches, et fun ! En l'absence d'un objectif clair, il est probable que vous soyez balloté·e par les flots de la vie et des événéments extérieurs, au lieu de poursuivre des buts importants pour vous.

  2. Réfléchissez aux valeurs qui sont importantes pour vous : le choix que vous vous apprêtez à faire nourrit-il ces valeurs, ou au contraire les trahit-il ? Vivre en accord avec vos valeurs est non seulement essentiel pour votre amour de soi et votre sentiment d'intégrité, mais c'est aussi une boussole précieuse pour mener votre vie de façon positive et sereine.

  3. Prenez conscience de vos besoins : où vous situez-vous en ce moment sur la célèbre pyramide de Maslow ? Comment votre choix peut-il vous aider à respecter ces besoins ? Il est à noter que vos besoins peuvent évoluer selon vos domaines de vie et ce que vous vivez à un instant donné. Il est important d'apprendre à vous écouter, et parfois il peut être bon de prendre du recul sur la situation. Si vous vous sentez mentalement, émotionnellement ou physiquement épuisé·e, reportez idéalement la prise de décision à plus tard, après avoir pu vous reposer et vous ressourcer. On dit d'ailleurs que "la nuit porte conseil" et qu'il est bon de s'accorder une bonne nuit de sommeil (et, pourquoi pas, une séance de méditation) avant de faire un choix important.

  4. Suivez vos désirs : que voulez-vous au fond de vous ? Votre choix vous rapproche-t-il de ce qui est important pour vous, ou pas ? Parfois, "nous nous prenons la tête", alors que notre coeur, lui, sait très bien ce qu'il faut faire. N'oubliez pas que nous avons "trois cerveaux" (le cerveau, l'intestin et le coeur), et que l'harmonie entre les trois est essentielle pour notre équilibre !

  5. Utilisez la matrice "quick wins" : cet outil d'aide à la décision, très utilisé en entreprise, et plus particulièrement dans les organisations agiles, permet de prioriser les scénarios qui apportent le plus de valeur en un minimum d'efforts, et d'écarter tout ce qui nous demande trop d'efforts pour peu de résultats (notre cerveau, ce paresseux, appréciera grandement !)


Avec ces clés, j'aimerais proposer une autre vision du choix : et si finalement, choisir c'était avancer ? Qu'en pensez-vous, est-ce que cela vous parle ? :)


Et vous, quel est le choix le plus difficile que vous ayez eu à faire dans votre vie ? Sur quels critères avez-vous pris votre décision ? Vivez-vous une situation compliquée impliquant un choix cornélien en ce moment ?


Partagez votre expérience en commentaire ou contactez-moi si vous avec besoin de conseils. En échange, aidez-moi à valoriser mon travail en partageant cet article autour de vous !

 

Vous êtes face à un choix difficile et vous avez besoin d'échanger avec une professionnelle de l'accompagnement relationnel ?


39 vues0 commentaire